Une exposition sur les 50 ans du pont-tunnel à ne pas manquer

Traverser de Montréal à la Rive-Sud est un jeu d’enfant. Que l’on prenne le pont Jacques-Cartier, le pont Champlain ou encore le tunnel Louis-Hyppolite-Lafontaine, on oublie parfois tout le travail qui se cache derrière ses infrastructures grandioses. Et pourtant…

La mise en œuvre de chantiers de cette ampleur entrâine de nombreux changements sur la vie des gens, à la fois positifs et d’autres fois lourds de conséquences. Reste que ces projets s’inscrivent dans l’histoire de nos villes et sollicitent l’ingéniosité d’architectes chevronnés, qui donne lieu à des résultats emblématiques.

Dans le cadre du 50e  anniversaire de la construction du tunnel Louis-Hyppolite Lafontaine, l’Atelier d’histoires Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, avec la participation de la Société d’histoire des îles Percées ont mis sur pied l’exposition Le pont-tunnel Hyppolite-La Fontaine, 50 ans d’histoires entre deux rives. Rappelant les liens tissés entre la communauté du village de la Longue-Pointe (village de la Rive-Nord présentement disparu) et celle de Boucherville, l’histoire des ponts de glace et l’expropriation de 150 maisons et de 300 familles, l’exposition se déploie à la maison de la culture Maisonneuve. C’est à travers des images, des extraits vidéos, des textes et des entrevues, que tous peuvent découvrir l’impressionnante histoire de cette infrastructure.

Cette grande œuvre inaugurée le 11 mars 1967 par Daniel Johnson demeure un symbole de la Révolution tranquille, qui aura marqué le génie et la créativité de nos ingénieurs.

Rendez-vous à la maison de la culture Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, de 13 h à 17 h jusqu’au 21 janvier, pour ne rien manquer de cette exposition grandiose.

ENTRÉE LIBRE.

Laisser un commentaire